Ouate de cellulose
Evaluation utilisateurs    (0 vote)

La ouate de cellulose fait partie des meilleurs isolants écologiques actuellement sur le marché. Contrairement à la laine de verre, la ouate de cellulose permet une isolation thermique optimale l’hiver mais aussi l’été.

Les produits isolants à base de cellulose sont fabriqués à partir de journaux recyclés ou encore des coupes de papier neuf d’imprimerie. Le papier est moulu, puis mélangé à du sel de bore (additif inoffensive). Cet ajout permet de rendre la cellulose ignifuge et résistant aux insectes et aux moisissures. La ouate de cellulose est commercialisée soit en flocons pour une utilisation en vrac (par déversement ou insufflation), soit sous la forme de panneaux isolants semi-rigides. La cellulose peut également être mélangée avec de la gypse naturelle pour la fabrication de panneaux d’agencement pour cloisonnements ou sols (Fermacell).

La ouate de cellulose est l’isolant le plus utilisé en construction écologique même si selon les spécialistes, le caractère écologique de ce matériau est discutable. En effet, même si les particules de la cellulose ne sont pas aussi fines que celles de la laine de verre, elles peuvent toutefois provoquer des inflammations pulmonaires au moment de la pose.

Un produit super isolant

La ouate de cellulose présente une conductivité thermique de 0,035 à 0,040 selon les conditionnements ce qui en fait l’un des isolants les plus efficaces du moment. Selon un rapport réalisé par l’université du Colorado, la ouate de cellulose est largement supérieure en terme de confort et d’isolation que la laine de verre. Cette conclusion s’appuie sur une expérience menée grandeur nature sur 2 bâtiments identiques, l’un isolé à base de cellulose, l’autre en laine de verre. Le test a permis de mettre en lumière que la ouate de cellulose permet d’économiser 26,4% d’énergie par rapport à la laine de verre. Concrètement, la maison isolée en cellulose s’est avérée être plus chaude de 4° après une période de 9 h sans chauffage. L’autre point fort de la ouate de cellulose est qu’elle propose une capacité thermique 6 fois supérieure en été. Les tests ont ainsi révélés que l’isolation en ouate de cellulose évite les surchauffes estivales. Cette caractéristique technique explique pourquoi la ouate de cellulose est souvent appelée l’isolant 4 saisons.

Comparaison des indices* de rétention à la température estivale

Laine de mouton/coton 74

Laine de verre / Laine de roche 63

Chanvre/lin 42

Polyuréthane 28

Ouate de cellulose 18

Fibres de bois 13

*plus l’indice est faible, meilleure est la rétention

Les avantages de la ouate de cellulose

La ouate de cellulose permet de recycler les vieux journaux de façon utile à un coût raisonnable. Le matériau fini est réutilisable. Il n’est pas consommable par les nuisibles du fait du traitement au sel de Bore. Ses caractéristiques techniques le rendent également difficilement combustible et imputrescible. Son pouvoir isolant est reconnu comme largement supérieur à la laine de verre et ce, tant en hiver qu’en été.

Les inconvénients

L’encre contenue dans le papier recyclé et le sel de bore ajouté à la fabrication rend le recyclage difficile mais pas impossible. Lors de la pose, une protection adaptée (masque et lunette) est fortement recommandée puisque les particules de ouate de cellulose peuvent provoquer des inflammations respiratoires. Pour la même raison, l’utilisation en vrac nécessite la mise en place de caissons étanches. Sur le long terme, l’utilisation en vrac des flocons est sujette à des tassements.

Les utilisations de la ouate de cellulose

Les matériaux se présentent soit sous forme de flocons en vrac, soit sous forme de panneaux isolants semi-rigides. Dans les deux cas, l’utilisation permet d’isoler les toitures, les planchers et les murs principalement.

La cellulose en vrac insufflée : la cellulose est livrée en vrac, conditionnée dans des sacs. Elle est le plus souvent insufflée à l’aide d’une machine spéciale mais peut aussi pour des petites surfaces horizontales être installée manuellement entre les lambourdes une fois décompressée à la main. Elle permet l’isolation des toitures, des planchers et des murs creux. Pour la pose, les fabricants conseillent vivement le port d’un masque antipoussières.

En toiture, la densité varie de 50 à 60 kg/m³ suivant l’épaisseur de l’isolation et la pente du toit.

La cellulose en insufflage des rampants requiert la présence d’un pare pluie, si possible en fibres de bois et la mise en place de caissons étanches réalisés en frein vapeur ou fermacell en face inférieure.

La conductibilité thermique de la ouate de cellulose en vrac est de 0, 038 W/m.K.

La ouate de cellulose en panneaux semi-rigides : La cellulose est collée sur un support rigide facile à découper. Les panneaux offrent une grande flexibilité puisque les plaques se compressent facilement (jusqu’aux 2/3 de leur volume). L’isolation par panneaux semi-rigides s’adapte à toutes les formes et se laisse facilement caler entre les chevrons d’une toiture et d’un plancher ou les montants d’une cloison.

La conductibilité thermique de la ouate de cellulose en panneaux semi-rigides est de 0, 040 W/m.K. La densité varie de 70 à 100 kg/m³.


Commentaires utilisateurs (31)
Posté par Titine, le 16-11-2011 20:25,
Bonsoir, 
Une société a mis en place dans les combles perdus 30 centimètres de ouate de cellulose (38 kg/m3 soit R.T.7.5). Elle a également installé un contre-solivage sur le solivage centrale avant de diffuser la ouate en vrac et poser un plancher. 
Depuis ce début d'année, sans modifier le mode de chauffage que j'avais avant (radiants électriques avec thermostat), j'ai des températures variables(selon le climat extérieur) de 18 ° environ et une sensation de froid au-dessus de ma tête. Pourtant, vous indiquer que la ouate est un très bon isolant été comme hiver! J'aimerai comprendre mon cas
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par Didier, le 28-10-2011 14:35,
On trouve enfin en ligne les réponses à nos questions. Les producteurs de ouate de cellulose ont enfin un syndicat officiel, l'Ecima. On trouve toutes les informations sur leur site :http://www.ecima.net. 
Il y a les réponses concernant le sel de bore qui fait l'objet d'une campagne de dénigrement intense depuis que la ouate de cellulose devient un matériau qui prend des parts de marché sur les laines minérales... Non, le sel de bore n'est pas nocif ! Pas plus que les colorants et les conservateurs dans notre nourriture. Tout est une question de quantité.
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par booh, le 26-02-2011 23:37,
Question:Avez-vous du nouveau à propos du sel de bore? Nocif dans la ouate ou est-il en quantité non nocive? En fait il n'existe pas d'isolant sans danger?...
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par girolle35, le 18-02-2010 19:56,
Bonjour, 
Je m'interroge sur le caractère inoffensif que vous annoncez pour le sel de bore quand on sait que la Commission Européenne l'a classé en produit R2 (reprotoxique ou toxique pour la reproduction humaine) ! Il serait question de l'interdire à la vente au grand public. Seuls les professionnels seraient autorisés à l'utiliser dès la mise à jour du règlement européen sur les substances dangereuses ! Alors, additif réellement inoffensif ??? J'en doute ! 
Cdlt, Girolle.
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par verschae sté ep&i, le 16-06-2009 22:35,
si l'on rempli le plénum, c'est à dire l'espace entre le plancher support d'étanchéité(non isolé) et le plafond placo sur toute la hauteur des solive 225mm,y a t il un risque de condensation sous l'osb aprés tassement de la ouate dans le temps, les pare-vapeur placé en plafond sont il fiable à 100% pour éviter le point de rosée situé dans l'épaisseur de la ouate???? Merci de me répondre éventuellement sur mon mail: epei@wanadoo.fr
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par Morvan, le 27-05-2009 17:13,
Pour Manu de Bretagne 
Manu pourrais tu corriger l'énorme erreur que tu fais en exprimant les température en °C alors que celle ci s'exprime en Kelvin (0 K = - 273,15 °C). Je sais bien que si tout est exprimé en Kelvin ou Celcius cela ne change rien, mais à la limite autant utiliser les unités du SI.
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par Morvan, le 27-05-2009 16:39,
Pour Alain touchais 
Si l'on se base sur les conditions d'attribution du crédit d'impôt (25% de crédit d'impôt pose et matériel) à savoir une résistance de 5 (R=5 m²K/W) cela correspond à une épaisseur (minimum) de 17,5 cm pour une conductivité thermique ?=0,035 W.m/K ou une épaisseur (minimum)de 20 cm pour une conductivité thermique ?=0,04 W.m/K. Sachant que plus le R est grand, plus votre toiture est isolante, n'hésitez pas à dépasser cette valeur.
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par touchais alain, le 22-04-2009 16:10,
quelle hauteur de ouate de cellulose il faut mettre dans les combles perdus ?
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par masluleo@hotmail.fr, le 14-04-2009 22:26,
Message pour Guillaume, la ouate une fois mouillée se comporte à peu près comme le coton ou encore le marre du café au fond du filtre de ta cafetière. Elle se tasse . De plus la ouate de cellulose perd la majorité de ses capacités isolantes une fois mouillé. l'eau faisant office de conducteur thermique la ouate n'est pas plus isolante que de la pierre une fois mouillée autant dire qualité zéro. En plus elle va moisir si elle a été lavée du sel de bore qu'elle contient ( le sel de bore est fongicide et anti xylophages)
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Posté par opolczynski, le 12-04-2009 10:42,
Bonjour, 
La question est de savoir si l'on peut poser de la ouate de cellulose sur de la laine de verre de plus de 25ans. Les fermettes sont elles couvertes par la ouate ou non ? 
En vous remerciant 
S.OPOLCZYNSKI
 
» Signaler ce commentaire à l'administrateur

Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
Ouate de cellulose
 
 

Quel type d'isolant est utilisé dans votre logement ?