L’isolation des murs par l’extérieur

Menu

Bannière



L’isolation des murs par l’extérieur
Evaluation utilisateurs    (0 vote)

L’isolation thermique des murs par l’extérieur est généralement la solution retenue pour l’isolation de maisons anciennes dont le ravalement extérieur n’est en bon état. Son principal avantage est de procéder à deux opérations en même temps : l’isolation du mur et le ravalement extérieur.

NB : Seuls des systèmes d’isolation sous Avis Techniques doivent être employés pour garantir la pérennité et les performances nécessaires aux ouvrages de façade.

Plusieurs solutions techniques sont possibles.

  • L’enduit mince sur isolant. Un isolant est collé ou fixé mécaniquement sur le mur extérieur (polystyrène expansé le plus souvent). Il est surmonté d’un enduit spécifique armé d’un tissu de fibres de verre et de l’enduit de finition.
  • L’enduit hydraulique sur isolant. Un isolant est collé ou fixé mécaniquement sur le mur extérieur (polystyrène expansé le plus souvent) comme précédemment mais l’enduit mince est remplacé par un enduit hydraulique (mortier) généralement projeté.
  • Les parements sur isolants. L’isolant est fixé au mur extérieur et est ensuite recouvert de parements plus esthétiques (pierres minces, carreaux de céramique, panneaux de bardage...)
  • Les vêtures. Une couche d’isolant (polystyrène expansé moulé) est revêtu en usine de parements divers (tôle d’acier, tôle d’aluminium, polyester armé ou PVC). La fixation de la vêture se fait mécaniquement.
  • Les enduits isolants. Ce sont des mortiers auxquels sont ajoutées des particules de matériaux isolants (billes de polystyrène expansé, vermiculite exfoliée, etc.). Ces enduits n’ont pas la performance des autres techniques ci-dessus et doivent être réservés aux murs peu exposés qui bénéficient par ailleurs déjà d’une isolation.

Les avantages

  • L’isolation par l’extérieur vient à bout d’un plus grand nombre de ponts thermiques.
  • Elle ne réduit pas la surface habitable des pièces.
  • Elle protège les murs des aléas climatiques (action de ravalement).

Les inconvénients

  • Le coût est plus élevé que celui de l’isolation par l’intérieur
  • L’aspect extérieur du bâti est modifié ce qui dans le cas d’une maison ancienne avec pierres apparentes peut enlever du cachet à l’ensemble.

L’isolation des murs dans leur épaisseur (isolation répartie)

L’isolation thermique des murs dans leur épaisseur est une solution uniquement envisageable dans le cadre d’une construction neuve. Les matériaux spécifiques utilisés permettent d’isoler et de construire avec un seul produit porteur et isolant.

Deux grands types de matériaux sont utilisés pour cette catégorie d’isolation :

  • les monomurs terre cuite
  • le béton cellulaire en blocs ou panneaux hauteur d’étage

Dans les deux cas, les finitions intérieures (plâtre, enduit à la chaux, plaques de plâtre) sont simplifiées puisqu’aucune couche d’isolation vient s’ajouter. A l’extérieur, les finitions sont également réduites à un enduit traditionnel.

Les avantages

Le principal avantage de cette technique est de pouvoir bâtir et isoler en même temps avec le même produit. Les ponts thermiques sont réduits à leur strict minimum. L’installation des menuiseries, plomberies et réseaux électriques est facilitée puisqu’elle s’insère dans le cadre de la construction sans rajout.

Les inconvénients

Le coût des matériaux est plus consistant que le simple parpaing mais cette différence de prix s’annule du fait de la l’absence d’isolation complémentaire. Cette technique n’est possible que dans le cadre de constructions neuves ou en cas de réhabilitations lourdes comme la surélévation d’un logement par exemple nécessitant la construction de nouveaux murs.

Isolation par l'extérieur : pas de ponts thermiques


Commentaires utilisateurs (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent commenter un article.
L’isolation des murs par l’extérieur
 
 

Quel type d'isolant est utilisé dans votre logement ?